couv45196165

Résumé 

1148, Nord est de la France. Malachie, archevêque d'Armagh et légat d’Irlande, meurt dans les bras de Bernard de Clairvaux, père spirituel des Templiers. Il laisse derrière lui un texte ésotérique, la fameuse Prophétie des papes, dans laquelle il énumère 111 devises qui s’appliqueront aux 111 papes successeurs de Célestin II (1143-1144). Selon lui, le 112e pape sera le dernier. 2013, Rome. Après la mort du pape, 111e successeur de Célestin II, un conclave se tient au Vatican. Au même moment, une étonnante découverte dans les catacombes romaines, liée aux premières heures du christianisme, risque de remettre en question les fondements mêmes de l’Église. Elisabetta Celestino, une jeune et brillante archéologue devenue nonne, se retrouve malgré elle au cœur du secret. Et c’est au péril de sa vie qu’elle va devoir tenter de déjouer une conspiration millénaire, ourdie par une mystérieuse confrérie occulte.

 

[images

 

Impressions

Premier pas dans l'univers de Glenn Cooper, et c'est une lecture très sympathique qui a rythmé ces dernières journées. Pris par hasard dans ma PAL, j'ai passé un bon moment en compagnie de soeur Elisabetta, une ancienne archéologue devenue nonne après une dure épreuve. En général, je suis friande des thrillers mêlant passé et présent, mystères et ésotérisme. Ce livre a comblé mes attentes, que ce soit en terme de personnages ou en terme d'intrigue. Soeur Elisabetta est attachante, dynamique et cultivée. Son attachement à sa religion m'a beaucoup plu, car au-delà des dogmes et croyances, la loyauté et la ferveur qui la caractérisent en font un personnage doté d'une personnalité entière, lui insuflant beaucoup de charisme. Ses relations avec Zazo, son frère, et Michaela, sa soeur, sont à la fois des joutes et des puits d'affection. Zazo est dépeint comme un homme fort, Michaela comme une personnalité sans ambiguité. Les deux jouent leur rôle dans l'intrigue, mais j'ai trouvé que Michaela était un peu mise en arrière comparée à son frère et à sa soeur. Cela n'enlève en rien le plaisir de la lecture et de la rencontre des autres personnages, plus détestables, comme K et ses comparses, ou encore les cardinaux intriguants. Lors de la plongée dans le passé, l'auteur nous fait rencontrer des personnages célèbres, comme Néron ou Agrippine, d'autres plus modestes mais tout aussi intriguants, comme Marlow et sa personnalité noire et sans scrupule. 

L'intrigue est vraiment le point fort de ce livre. Elle mêle Antiquité, ère Elisabéthaine et présent, dans un ballet qui insufle beaucoup de rythme à l'ensemble. J'ai adoré me promener dans la Rome antique, revenir dans l'Italie contemporaine, retourner vivre dans l'Angleterre Elisabéthaine, pour voyager au final au travers du Vatican et de ses recoins de nos jours. Chaque chapitre est traité avec beaucoup de rigueur, ne tombant pas dans le piège de la surenchère de détails, livrant juste ce qu'il faut au lecteur pour lui donner l'envie dévorante de tourner les pages. La mise en scène est juste parfaite, suivant une progression historique qui trouve son apogée au XXIème siècle. Le sujet, oscillant entre le christiannisme et les lémures, apporte une nouvelle vision romanesque très appréciable, dépoussiérant les intrigues de ce genre. J'ai adoré l'originalité et la plume de l'auteur, qui a remanié l'histoire à sa sauce. La fin de cette lecture se solde par un coup de coeur, et la volonté d'acheter l'autre opus de Glenn Cooper reprenant un peu le même schéma "Le secret du Graal".