arton85

Dans une semaine, je serais en vacances, après quelques semaines dans ma nouvelle vie. Je n'ai pas vu les jours passer, mais je sens que mon corps en a pris un sacré coup. Je fais moins attention à ce que je mange, je concurrence Willy Wonka pour ce qui est de la consommation de chocolat (DROOOOOOOOGUE), je suis malade (du genre la bonne bronchite qui dis f*ck les antibio, je te fais cracher les poumons et je bouche ton nez pour que tu meurs étouffée dans ta morve ton sommeil), mon potentiel glamour se réduit à porter des leggins et des pyjamas-doudou avec des têtes d'élan dessus (pour soutenir Chéri,tapez 1) et j'ai le dynamisme d'un escargot sous morphine. 

Mais il y a des points positifs ! 

 

tumblr_nw272zGhfF1rhlg15o1_400

 

Au tout début, je me noyais dans le boulot. Je vivais instit, je mangeais instit, je parlais instit, je dormais instit. J'avais en tête les programmations, progressions, les compétences, le BO ... sauf que ça, ça va deux minutes. A un moment, ton cerveau crie stop, et avec assez de virulence. Et ton karma est tellement pourri que tu te tapes deux jours absolument affreux, où la seule chose que tu fais en rentrant chez toi est de t'effondrer sur le canapé en marmonnant "pitié, chocolat". 

tumblr_nkp236Xjdn1u8xu2yo1_500

Alors j'ai relativisé. Non, je ne vais pas être la super instit de l'année, celle qui peut dégainer ses fiches de prep en un clin d'oeil. Non, je ne vais pas être la méga stagiaire qui a déjà tout compris au boulot et à la vie. Oui, je vais encore me planter dans les mois à venir, à me faire des coups de stress énormes parce que je ne saurais pas comment gérer tel ou tel truc. Je vais faire de mon mieux. Parce que j'adore ce métier, et me lever le lundi et le mardi matin en sachant que je vais retrouver mes élèves me donne la patate. J'ai la chance d'avoir une classe travailleuse, où le courant passe bien et où les élèves écoutent. Ils sont fatiguants à leur manière, bavards, un peu dissipés, mais attachants. J'aurais pu tomber sur mille fois pire, mais je ne pense pas que j'aurais pu sur mieux pour une première année, tant je les aime d'amour, ces loulous (même si parfois ils me rendent totalement dingue). 

tumblr_njbk5gffgH1spe1sqo1_250

Lorsqu'ils font trop de bruit ... 

 

A présent, j'ai pris un peu d'avance et je stresse moins. Si je n'ai pas bouclé ma leçon, tant pis, je la caserais une prochaine fois. Si j'ai une sortie de prévue qui me mange toute ma matinée, tant pis je me débrouille pour revoir les priorités dans l'après-midi. Je ne passe plus 5heures à préparer le dimanche soir, à fondre en larmes parce que mes photocopies ne sont pas prêtes. Maintenant, j'arrive à visualiser le déroulé de ma journée, à prévoir, à m'adapter aux circonstances (et il y en a eu depuis la rentrée !), à étaler mes préparations.

J'ai la chance d'avoir des collègues qui filent des coups de main incroyables, une tutrice adorable qui m'a donné beaucoup confiance en moi, un entourage privé qui me soutient et qui gère les moments difficiles. Je suis entourée, aimée, et lorsque j'ai des gros moments de mous, je m'y accroche comme un bulot à son rocher. Pour ma formation à Caen, j'ai eu la chance de rencontrer des personnes adorables qui font que la journée est moins longue à passer. 

Je stresse toujours car j'avance quand même à l'aveugle, en ce qui concerne les évaluations, les livets, les petites choses du quotidien d'une classe que je n'ai pas encore testé. Mon organisation matérielle et pratique est aussi à revoir pour certains points. 

Je me rends compte que j'ai beaucoup évolué. Je me détache plus du travail, ce qui me permet de relire un peu, de profiter des soirées avec les amis, de recommencer à alimenter ce blog. Je n'y pense plus 24/24 (bon ... peut-être 20/24 quand même). J'arrive à me ménager des vraies coupures pour repartir du bon pied. 

Les vacances vont être néanmoins très intenses (apéro, apéro, apéro). Je vais en profiter pour faire le point, voir ce qui n'a pas été sur cette première période (l'anticipation entre autre), faire toutes mes leçons et mes préparations pour la période 2, histoire de ne pas être prise au dépourvue et de pouvoir modifier en cas d'imprévu. Je vais relâcher un peu la pression aussi. Et surtout, dormir. 

tumblr_inline_nw264eeb181rh60bw_500

(Prochaines étapes : limiter le chocolat (mouahaha je suis trop naïve!) ; arrêter de parler sans cesse de mes élèves (je ressemble à une maman poule toute fière de mes poussins) ; reprendre de manière régulière la marche.)