couv42175162

De nos jours : Julia découvre un squelette dans son jardin. Décidée à découvrir l'identité du mystérieux cadavre, elle va remonter le temps jusqu'en 1830. 1830, hôpital de Boston : Rose rencontre Norris, un futur médecin. Le Faucheur, un abominable tueur en série qui terrorise la population de Boston, va rapprocher les deux jeunes gens d’une bien sinistre manière...

volute

Impressions

En ce moment, je suis dans ma passe thrillers historiques. J'aime beaucoup les enquêtes qui font remonter le temps et voyager dans d'autres époques. Ce roman était donc parfait pour moi, et je regrette pas ma lecture car elle m'a tenu éveillée jusqu'à plus de 3h du matin ! 

Une fois commencée, j'ai été tellement happée par l'histoire que j'ai tout lu d'une traite. En effet, la plume de l'auteur est furieusement addictive, et elle a l'art de nous attacher aux personnages et à les faire évoluer devant nos yeux comme si nous étions les spectateurs d'un film. Rose est juste attendrissante et admirable, dans sa lutte perpétuelle pour survivre et pouvoir assurer à sa nièce nourriture et foyer. Loin des clichés larmoyants, on est face à une femme qui essaye de faire de ses faiblesses des atouts, qui ne lâche rien et qui fait preuve d'une tenacité incroyable. J'ai eu énormément d'attachement pour elle, qui a rendu le récit si vivant, si humain. Norris a également contribué à mon coup de coeur pour ce livre, tant le personnage est travaillé dans ses moindres détails. Il est aussi tenace que Rose, se bat pour trouver sa place dans un monde sans pitié. Son enquête, ses périgrinations au sein de la société fermée des étudiants de médecine sont un régal pour le lectueur, qui découvre un autre monde, loin des standards victoriens habituels.

En effet, ici nous voyageons entre taudis et amphithéâtres, entre corps utilisés pour la science et histoires personnelles peu reluisantes. Pas de faux semblants, pas de langue de bois, Tess Gerritsen décortique méticuleusement cette sous-société un peu spéciale, et nous offre une intrigue ahurissante par son originalité et son déroulement. Il faut avoir le coeur bien accroché, souvent, cependant on ne tombe jamais dans le "gore voyeuriste". Chaque élément trouve sa place, la documentation est admirable. J'ai adoré l'idée de développer cet aspect si peu connu de la médecine d'antan, celle des voleurs de cadavres qui fournissaient les facultés de médecine. Ce qui est encore plus appréciable est l'absence de jugement. Tess Gerritsen joue avec les mots et les situations peu ragoûtantes, tout en expliquant derrière chaque phrase le pourquoi de la chose. Le dénouement est excellent, inattendu, plein de rebondissements jusqu'à la dernière phrase. On en ressort galvanisé. 

Ce livre est à lire, pour son intrigue, son style, ses personnages tous plus addictifs les uns que les autres. Il a été un de mes plus gros coup de coeur cette année, et je n'ai pu lâcher ce livre qu'une fois terminé ... avec beaucoup de regrets, tant j'étais plongée dedans. Même si on est sensé passer de 1830 à nos jours, le livre parle à 90% de l'époque victorienne. C'est une plongée formidable que je vous conseille de faire, car cela a été un véritable coup de coeur qui prend place dans mon top 3 de 2015, sans hésiter ! 

[images