couv23426774

Résumé

Montauk, Nouvelle-Angleterre. Jack Cole revient pour la première fois depuis près de trente ans dans la maison où il a grandi. Son père, Jacob Coleridge, un peintre reconnu et célébré dans tout le pays à l’égal de Jackson Pollock, y vit reclus depuis des années, souffrant de la maladie d’Alzheimer. Son état a récemment empiré et une crise de démence l’a conduit à l’hôpital. Si ses jours ne sont pas en danger, ses moments de lucidité sont rares. Jack, qui a le corps entièrement tatoué d’un chant de L’Enfer de Dante, souvenir d’une jeunesse perturbée, est lui aussi un artiste en son genre. Travaillant en indépendant pour le FBI, il possède un don unique pour lire les scènes de crime et entrer dans l’esprit des psychopathes. Alors qu’un terrible ouragan s’approche des côtes, Dan Hauser, le shérif de la ville, profite de la présence de Jack pour lui demander de l’aider à résoudre un double assassinat, celui d’une femme et d’un enfant dont on ignore les identités. Devant la méthode employée par le tueur, Jack ne peut s’empêcher de faire le lien avec un autre crime, jamais résolu, le meurtre de sa mère lorsqu’il avait 12 ans. Alors que le village est bientôt coupé du monde par la tempête, les meurtres se succèdent et Jack est bientôt convaincu que son père connaît l’identité de l’assassin. La clé réside-t-elle dans les 5 000 mystérieux tableaux qu’il a peints inlassablement ces dernières années et qui semblent constituer une sorte d’étrange puzzle ? C’est dans l’esprit de son père que Jack va cette fois devoir entrer, comme il entre d’habitude dans celui des criminels, pour trouver une vérité complètement inattendue.

Impressions

Ce thriller me faisait très envie, depuis un moment. Ayant un peu de temps devant moi après mon opération des dents de sagesse, j'en ai profité pour le découvrir. La qualité de ce roman est sans nulle doute très bonne. Il est très bien écrit, les personnages sont travaillés ... cependant, je n'ai pas du tout accroché. 

Je pense que ce manque d'accroche est dû au personnage principal, qui ne m'a pas du tout plu. Jack m'a paru très anthipathique et ennuyeux. Il est doué dans son boulot, mais le récit se concentre uniquement sur lui-même, ce qui m'a destabilisé. Comme s'il était plus important que l'intrigue. On voit Jack faire des aller-retour entre la maison de son père, l'hôpital où ce dernier est admis, la plage, les lieux d'enquête ... mais la plume de l'auteur ne permet pas d'avoir de l'empathie pour les victimes, qui tombent un peu comme des cheveux sur la soupe, comme des prétextes à un peu d'action. Le rythme ne m'a pas emballé, trop lent, trop centré sur les égarements phychologiques de Jack. 

La fin aurait pu être géniale. Sérieusement, elle est très bien amenée. Mais comme je me suis ennuyée pendant les 99% du roman à suivre Jack, je n'ai pas ressenti de grand bouleversement. C'est très frustrant de ne pas adhérer à un roman, car je le répète, le travail de l'auteur est très bon. Ce livre n'était tout simplement pas pour moi. Ce qui me déçoit beaucoup car j'aurais vraiment aimé prendre du plaisir à le lire.