couv346375

Éminence grise du pouvoir, Grégoire Morvan a connu ses heures de gloire en Afrique dans les années 80, en arrêtant au Zaïre « l'Homme clou », tueur en série au rituel atroce, inspiré des plus violents fétiches africains. 
Quarante ans plus tard, en France, les cadavres mutilés, criblés de ferraille et de tessons s'accumulent : la marque de « l'Homme clou », totem de la folie meurtrière née au plus profond de l'Afrique. Le passé trouble de son père - fantôme menaçant de sales affaires enterrées - rattrape alors Erwan Morvan, le meilleur flic de la crim'. 
Saga familiale, roman psychologique et roman noir, Lontano est une plongée verticale dans les ténèbres de l'âme, roman paroxystique et vertigineux, dérangeant comme ces rites primitifs qui nous fascinent et nous effarent.

Fioriture

Impressions

Cela faisait vraiment longtemps que j'avais lu un Jean-Christophe Grangé. Et Encore plus longtemps que j'en avais lu un bon. En effet, ses derniers livres m'ont laissé un peu froide (à tel point que je me suis arrêtée à "La forêt des Manes" et n'ai pas lu "Le passager" ni "Kaiken", les deux résumés ne me plaisant pas). Avec cet auteur, pour ma part, c'est tout l'un ou tout l'autre. Soit j'adore à la folie, soit je déteste. 

Lorsque j'ai commencé ce livre, je n'avais même pas lu le résumé. J'aime faire cela de temps en temps, me laisser la surprise de l'intrigue. J'ai bien fait, car la lecture n'en a été que plus savoureuse. 

Cela faisait longtemps (je sais, je me répète) que j'avais lu un excellent thriller à base de policiers, d'intrigue absolument addictive et de personnages très hauts en couleur ... j'ai trouvé mon Graal.

Sérieusement, je n'ai pas pu décrocher de ce livre. Il a bien fallu (j'ai une vie à côté), mais c'était difficile. Ce livre vous happe dès la première page. Si je devais le décrire, j'opterais pour un bouillonnement de grandes gueules extrêmement attachantes. Une dynastie totalement incroyable de destins hors normes. Morvan père est un magouilleur à la fois policier et politique, très haut placé, agissant dans l'ombre ; Erwan, l'aîné, appartient au 36, avec le physique et le caractère qui vont avec : impulsif, fonceur, brut de décoffrage, mais aussi réfléchi, c'est un personnage génial dont on ne peut que s'attacher ; Loïc, le cadet, un vrai déchet ambulant entre défonce et traider; Gaëlle, prostituée à ses heures, revancharde, révoltée de la vie, brisée et souvent tête à claque. Seule la mère se fait engloutir par tous ces caractères, cependant je pense fortement qu'elle aura son rôle à jouer dans la suite (pitié, faites qu'il y ait une suite)... elle a l'air plus vicieuse que tout ce petit monde réuni, sous ses airs de femme battue. Cette famille, ce clan, c'est un tourbillon de magouilles, de haine, d'arrangements, de compréhension. Au fil des pages, on comprend que Morvan aime ses enfants plus que tout au monde et songe d'abord à leurs intérêts ... tout en ne leur faisant aucun cadeau. Les connexions entre chaque personnage sont très complexes, à chaque ligne on ne sait pas s'ils vont se sauter à la gorge ou s'entraider. J'ai été littéralement happée par leur univers. 

L'intrigue, quant à elle, est juste géniale. Pour mêler flics, croyances africaines, Bretagne et meurtres rittuels, il faut soit être suicidaire, soit être Jean-Christophe Grangé. A mes yeux, personne d'autre ne pourrait mieux se sortir d'un tel mélange des genres. Cet auteur, par ce livre, montre sa dextérité totale, son talent hors limites pour nous livrer un thriller qui côtoie les plus hauts sommets. En le lisant, je pense que pour le lecteur, ça passe ou ça casse. De mo coté, je suis ressortie avec un immense respect pour cette plume, j'ai véritablement halluciné en lisant chaque ligne et en me plongeant à corps perdu dans ce marathon où chaque seconde vacille entre la vie et la mort, entre l'acalmie et l'horreur. Le foisonnement de personnages aurait pu me perdre, mais tout est savamment orchestré et étudié pour que finalement, chaque scènes se recoupe.

Un chef-d'oeuvre du genre, une pure pépite,  un livre qui est un énorme coup de coeur, un thriller comme je n'en avais pas lu depuis longtemps. Cette saga familiale restera dans les annales de ma bibliothèque. Ce livre m'a tellement plu que je pourrais vous en parler des heures durant et que j'ai bien du mal à faire cette chronique tant elle pourrait durer des pages et des pages (mais mon but est de vous livrer des impressions suffisamment courtes et lisibles pour vous donner envie de lire, pas des chroniques littéraires interminables).

 Si vous cherchez un livre dans lequel vous plonger, une atmosphère 36 Quai des Orfèvres avec un goût de dépaysement, foncez sans hésiter. Vous ne regretterez pas le voyage, parole ! 

PEB2269